Les écoles à Tintilou

Bénévoles et équipe éducative : une coopération grandissante

Progressivement, l'activité des Enfants d'Abord se concentre sur le site de Tintilou, autour des écoles et de la pouponnière.

Depuis plusieurs années, des bâtiments de classes s'élèvent et remplacent petit à petit les manguiers, qui abritent du soleil nos écoliers, l'instituteur et le tableau noir.

Ces constructions sont possibles grâce à vos dons réguliers, et permettent à toujours plus d'enfants d'aller à l'école dans des conditions élémentaires. MERCI !

Sur place, le soutien, l'implication et la créativité des bénévoles est un réel vecteur de développement. Leur travail en partenariat avec les équipes pédagogiques, contribue grandement et quotidiennement au mieux-être des enfants.

A la rentrée 2016, l'association a dû mettre en place des solutions d'urgence à Tintilou : la fermeture de l'école primaire de Ouagadougou s'est imposée en juillet 2016, suite au choix du propriétaire de non-renouvellement du bail de location de la parcelle où nos bâtiments étaient implantés depuis plus de 15 ans.

Depuis, le maximum est entrepris pour accueillir à Tintilou et en internat, nos orphelins de Ouagadougou. Face à cet imprévu, l'association a vite réagi, et adapté "temporairement" l'utilisation de nouveaux locaux (initialement prévus pour l'accueil de bénévoles toujours plus nombreux), en 4 petites salles de dortoirs.
( Chers bénévoles, pas d'inquiétude, nous pouvons toujours vous accueillir dans de bonnes conditions. )

Nous scolarisons 199 écoliers dont 80 enfants orphelins

Chaque jour, 34 enfants rejoignent les bancs de l'école Maternelle, et 165 enfants font classe en Primaire.
Pendant la récréation, chaque écolier reçoit un goûter. Sur cet effectif, 80 sont orphelins et sont majoritairement originaires du village et des environs proches.

Parmi eux, nos 30 orphelins originaires de Ouagadougou sont pensionnaires dans notre nouvel internat de Tintilou.
Leur journée est rythmée par l'école :
Classe de 7h30 à 12h et de 14h à 16h ; puis cours de soutien avec les bénévoles pour ceux qui en ont besoin.
Après le repas du soir, ils étudient environ une bonne heure jusqu'à 20 heures.

Vincent et d'autres bénévoles, ont accompagné la transition de ces jeunes pensionnaires ; ils ont établi une organisation pour assurer leur surveillance, leur veille la nuit, pour leur dispenser les mesures d'hygiène minimum et accompagner les tous petits dans ce nouveau quotidien éprouvant.
Ils veillent à ce que leur alimentation soit le plus souvent variée.
Un projet de collecte de fonds est en cours pour créer des dortoirs : en savoir plus dans la rubrique "Nos projets".

"Pour qu'un enfant grandisse, il faut tout un village"